12 astuces pour prévenir l’apparition de maladies digestives

Il y a un recrudescence des maladies digestives fonctionnelles – comme le syndrome de l’intestin irritable – mais aussi organiques – comme la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique.

Toutes ces maladies auraient pour facteur en commun un déséquilibre du microbiote (nom scientifique donné à la flore). Or tout ce que vous avalez passe par les intestins et donc entre en contact avec vos bactéries intestinales.

Si vous mangez une orange, un bonbon, une entrecôte-frites ou un poisson vapeur-haricots verts, ils seront en partie digérés et absorbés par votre organisme et en partie transformés par les bactéries de votre flore. Par conséquent, votre flore va elle-aussi dépendre de ce que vous apportez à manger. On sait maintenant qu’il suffit de quelques jours pour qu’un aliment ingéré ait un impact positif ou négatif sur la flore et on sait également qu’on transmet une partie de la flore aux générations suivantes.

A table flore intestinale microbiote

Pour préserver votre santé et surtout celle de vos enfants, voici 12 astuces pour prendre soin de vos « bê-bêtes » :

1/ allaiter le plus longtemps possible

2/ privilégier le « fait maison » ce qui limite au maximum les additifs dont certains sont prouvés pour avoir un effet négatif sur le microbiote

3/ limiter au maximum les aliments contenant des antibiotiques et anti-bactériens qui affaiblissent le microbiote en consommant bio

4/ manger le plus varié et équilibré possible pour garantir un microbiote diversifié

5/ manger des fruits, des légumes et/ou des céréales complètes à tous les repas pour apporter des fibres à action pré-biotique (= nourriture des bactéries amies). Je vous rappelle d’ailleurs que le régime FODMAP a un impact négatif sur le long terme. Il est donc destiné uniquement à ceux qui en ont besoin et doit être suivi sur quelques semaines maximum.

6/ manger des aliments fermentés régulièrement car ils contiennent des probiotiques naturels, ex: yaourts avec ou sans lactose, choucroute, fromage, tofu…

7/ sélectionner les bonnes graisses en limitant celles qui sont cuites et hydrogénées

8/ respecter vos sensations de faim et de satiété pour limiter les prises de poids

9/ faire de l’exercice physique régulièrement

10/ pratiquer des activités relaxantes (yoga, méditation de pleine conscience…) ou changer de job si le votre est trop stressant!

11/ dormir plus

12/ limiter – avec l’accord de votre médecin – la prise de médicaments au strict nécessaire sachant qu’il y a entre 60 à 80% de prise inutile de médicament avec des effets secondaires potentiels sur le microbiote

 

 

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.