Nouveau livre : Mon alimentation facile pauvre en FODMAPs & 53 recettes

Le régime FODMAPs a prouvé son efficacité pour soulager les ballonnements, les douleurs abdominales, la diarrhée, la constipation et la fatigue liés au syndrome de l’intestin irritable, seul ou associé à la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, l’endométriose et les coliques du nourrisson des bébés allaités. J’ai également constaté les bienfaits de ce régime sur mes patients et sur moi.

Les FODMAPs sont présents dans les aliments de consommation courante (certains fruits, légumes, féculents, produits laitiers …). De ce fait, beaucoup de personnes qui suivent ou veulent suivre ce régime, pensent qu’il est complexe et très monotone.

En connaissant les bonnes astuces, il est facile à appliquer et on peut se régaler tout en mangeant pauvre en FODMAPs.

Pour vous aider dans votre quotidien, je suis heureuse de vous annoncer la sortie de mon dernier livre, Mon alimentation SANTE facile pauvre en FODMAPs & recettes – éditions Jouvence.

Mon alimentation facile pauvre en FODMAPs par Julie Delorme

Vous y trouverez :

  • des conseils santé fondés sur les études scientifiques
  • des astuces pour adopter le régime FODMAPs au quotidien
  • 53 recettes sucrées et salées adaptées à ce régime pour le bonheur de vos papilles

Exemples de recettes sucrées : Tarte aux fraises à la rhubarbe, île flottante aux amandes effilées, crème brûlée aux 2 citrons, fondant au chocolat, madeleines, granola…

Exemples de recette salés : Paella, rösti burger, hachis parmentier gourmand, pot au feu de la mer, lasagnes aux légumes d’été, galettes de sarrasin à la ratatouille, couscous de légumes, magret de canard laqué…

Plus d’informations sur www.fodmap.fr 

Moins souffrir de ses douleurs

Le syndrome de l’intestin irritable peut faire souffrir. Et l’intensité dont une personne souffre (psychologiquement) n’est pas forcément proportionnelle à l’intensité de sa douleur (symptômes). Souvent nous ruminons sur notre douleur en nous posant des questions du genre ‘Pourquoi moi?’. Il est tout à fait normal de se les poser mais cette rumination peut nous entraîner dans un cercle vicieux qui ne fera qu’augmenter notre souffrance et nous renfermer sur nous-même.

les Etats d'âme de Christophe André

Comment moins souffrir ? Voici la réponse de Christophe André qui m’a gentiment autorisé à citer des passages de son livre ‘Les Etats d’âme‘ des éditions Odile Jacob (livre que je vous recommande vivement) :

« Tout commence […] par l’acceptation. Tout comme on ne peut pas quitter un endroit où on n’a pas accepté d’arriver, on ne peut s’écarter d’une souffrance dont on a pas accepté l’évidence et l’existence. Il s’agit de partir inlassablement de ce qui est, pas de ce qui devrait être. Non pas ‘je ne devrais pas souffrir autant, pourquoi? pourquoi?’ mais ‘Cette souffrance est là. Je dois l’accepter. Puis agir pour la limiter, la délayer, la dissoudre dans ma vie. Mais pour cela il faut commencer à vivre et non rester bloqué sur elle.’  Regarder autour de soi, et se mettre en mouvement… »  

Pour plus d’informations sur les livres de Christophe André, je vous invite à aller sur son site : http://christopheandre.com/