Mon histoire avec le syndrome de l’intestin irritable et le régime FODMAPs

Julie Delorme Diététicienne-Nutritionniste colopathe, experte en Syndrome de l'intestin irritable et régime FODMAPs

J’avais 18 ans quand le diagnostic de la « colopathie fonctionnelle », aujourd’hui appelée syndrome de l’intestin irritable, a été posé, mais j’ai commencé à souffrir de problèmes gastro-intestinaux dès l’âge de 16 ans.

Au fil des années, mes symptômes sont devenus quotidiens et m’ont beaucoup perturbée dans ma vie d’adolescente et de jeune adulte. Pour couronner le tout, je me sentais incomprise par mon entourage et mes médecins qui minimisaient cette maladie et accusaient « ma tête » d’en être la responsable. J’étais désespérée. Refusant d’appliquer le fameux précepte du « il faut vivre avec », j’ai passé des milliers d’heures plongée dans les livres et sur Internet et j’ai consulté de nombreux professionnels à la recherche de solutions pour soigner ce mal qui me gâchait la vie. J’ai pris des antispasmodiques, des antidiarrhéiques, des laxatifs, des antidépresseurs, des traitements homéopathiques. J’ai fait une psychothérapie, de l’acupuncture, de l’ostéopathie. J’ai vu un magnétiseur. Puis je me suis tournée vers les compléments alimentaires, les probiotiques et les remèdes phytothérapeutiques et homéopathiques. Rien ne me soulageait vraiment.

Entre la survenue de symptômes et la peur d’en avoir, je luttais tous les jours pour tenter d’avoir une vie normale. Tout était compliqué : sortir entre amis, voyager, faire des rencontres amoureuses, suivre des études et travailler.

J’ai continué mes investigations et je me suis tournée vers l’alimentation. J’ai donc pris soin de bien équilibrer mes repas, j’ai évité les crudités, les choux, les légumineuses, le café. Toujours rien de probant. Alors j’ai entrepris plusieurs régimes : d’abord sans résidus, puis sans gluten et sans produits laitiers, enfin, j’ai évité de manger plus de quarante aliments qui étaient ressortis sur mon bilan d’intolérances au IgG. Rien non plus. Or, en 2009, à l’âge de 31 ans, je suis tombée sur une étude clinique publiée dans une grande revue scientifique médicale d’une équipe de chercheurs australiens, dirigée par le Docteur Sue Shepherd, prouvant l’efficacité d’un certain régime pauvre en FODMAPs.

Je l’ai suivi et au bout de quelques semaines : mes symptômes ont, en dehors d’événements stressants, pratiquement disparu.

Cela a révolutionné ma vie.

J’ai pu enfin sortir, faire des activités ou voyager normalement et j’ai changé de métier. Alors que j’étais chef de produits marketing dans un laboratoire parapharmaceutique, j’ai tout plaqué pour devenir diététicienne-nutritionniste et je me suis consacrée exclusivement aux maladies et troubles digestifs.

J’ai donc repris mes études et je suis partie me former au régime FODMAPs plusieurs mois aux côtés du Docteur Sue Shepherd à Melbourne, en Australie. À mon retour, j’ai ouvert le premier cabinet de diététique et nutrition français spécialisé en troubles digestifs et intolérances alimentaires, notamment en FODMAPS.

Aujourd’hui, je suis toujours autant passionnée par mon métier. La plus grande récompense est de pouvoir aider mes patients à retrouver, eux aussi, un bien-être digestif et une meilleure qualité de vie.

Le régime pauvre en FODMAPS a prouvé maintenant son efficacité pour soulager les ballonnements, les excès de flatulences, les douleurs abdominales, la diarrhée, la constipation et même la fatigue liés au syndrome de l’intestin irritable, seul ou associé à des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, à l’endométriose et aux coliques du nourrisson des bébés allaités. Je le constate tous les jours avec mes patients.

Si vous êtes concerné(e) par une de ces problématiques, le régime pauvre en FODMAPs peut être aussi votre solution. Or, l’unique moyen de savoir s’il est efficace sur vous est de faire l’expérience sur vous.

Vous faire accompagner par un diététicien-nutritionniste spécialisé vous permettra de vous donner les bonnes informations (beaucoup de fausses informations circulent sur le régime FODMAPs surtout sur internet), d’adapter ce régime à vos habitudes alimentaires, d’éviter les pièges, connaître les astuces, de vous aider à réélargir ce régime tout en précisant quels aliments vous ne tolérez pas au sein des grandes familles de FODMAPs et de vous donner des conseils complémentaires si nécessaire.

Plus d’informations sur www.delormenutrition.com

Témoignage de Mae-Mae, 31 ans

Voici le témoignage de Mae-Mae, une patiente colopathe et végétalienne de 31 ans qui a su « dompter » ses symptômes digestifs grâce à l’hypnose et au régime FODMAP. Merci à elle de nous avoir fait partager son expérience.

« A 23 ans, un gastroentérologue m’a diagnostiquée un syndrome de l’intestin irritable et m’a conseillé d’arrêter de consommer du gluten et du lactose durant une période d’un mois, en plus de la prescription de médicaments pour soulager les symptômes du SII. L’ensemble a eu un effet très positif. 

Après un déménagement, un autre gastroentérologue a continué mon suivi et m’a suggéré de supprimer d’autres aliments pouvant être problématiques ainsi que certains mode de cuisson. Il a également conseillé, dans une approche globale, d’adopter un rythme de vie plus tranquille en privilégiant les activités stables et les sports doux.

Jusqu’à l’âge de 28 ans, il m’était ainsi assez facile de vivre avec le SII grâce à une hygiène de vie basée sur le raisonnable. 

A 28 ans, les symptômes se sont aggravés en raison d’un rythme de vie parisienne trop intense. J’ai alors commencer à faire des recherches plus sérieuses sur le SII pour apprendre à mieux vivre avec. 

A ce moment-là, deux éléments ont changé mon rapport à la maladie : l’hypnose ericksonienne qui m’a appris à mieux gérer mes douleurs et travailler sur le lâcher-prise et le régime sans FODMAPS qui m’a aidé à réduire les symptômes du SII en trouvant un régime alimentaire sur mesure.

Grâce à l’association des patients souffrant du syndrome de l’intestin irritable (APSSII), j’ai découvert le site de Julie Delorme. 

Le fait de pouvoir consulter par skype ou téléphone mais aussi de pouvoir échanger par mails est très pratique. 

Julie Delorme est une professionnelle compétente et investie qui s’adapte à la singularité des usagers. Par exemple, celle-ci s’est ajustée à mon régime végétalien (vegan) et nous avons trouvé ensemble des alternatives alimentaires créatives.

Actuellement, je viens de terminer la phase de réintroduction des aliments suite au régime sans FODMAPS. 

C’est très agréable de pouvoir se dire que mon alimentation va être progressivement plus diversifiée et cela grâce aux conseils de Julie Delorme. « 

 

Témoignage de Christèle, 47 ans

Voici le témoignage de Christèle, que je remercie pour avoir pris le temps d’écrire son témoignage.

« Depuis 30 années, je souffre d’une colopathie sévère, qui m’ont amenée progressivement à éliminer quantité d’aliments supposés « irritants pour l’intestin » ; avant de rencontrer Madame Delorme il y a 1 an et demi, j’en étais arrivée à ne plus consommer que des pâtes, des haricots verts, des protéines, des compotes industrielles. Bref : j’avais « tout faux » !

Madame Delorme a pris le temps de m’écouter, de répondre toujours avec patience à mes nombreuses questions, de m’aiguiller, me donner un tas de conseils. Elle s’occupe de ses patients non par intérêt « mercantile », mais par réel soucis de leur mieux-être. Aujourd’hui, grâce à sa liste d’ aliments pauvres en fodmaps, je mange plus diversifié, ce que j’ apprécie avec plaisir, je suis plus en forme. Je ne redoute plus de consommer tel ou tel aliment s’il figure dans cette liste, car je sais qu’il ne m’irriteront pas l’intestin.

Je remercie Mme Delorme pour tout, et la recommande vivement à toutes les personnes qui, comme moi, ont un long parcours difficile de colopathie et intolérances alimentaires. »

 

 

Témoignage de Manique, 65 ans

« L’histoire commence à 20 ans avec une hernie hiatale puis à 40 ans avec la 1ère coloscopie et les premiers polypes.

12 coloscopies  et fibroscopies après , à 65 ans, ouf! Je n’ai plus de polypes mais  je reste une  colopathe fidèle à  mon SII…

Un ventre bien présent bruyant et parfois imposant durant de nombreuses années mais …on n’a pas le temps : on travaille ,on élève ses enfants , on relativise ,on accuse le stress les soucis les chagrins de la vie et on se déculpabilise en prenant soin de remplir l’assiette de la famille le plus sainement et le plus naturel possible avec du fait maison , des produits frais, de saison , sans traitement , sans lactose avec plus de 5 fruits et légumes etc….

on passe par la thérapie, l’acuponcture l’ostéopathie l’homéopathie la méditation le shiatsu ,la marche la danse  bref NOTRE SII FAIT PARTIE DE NOTRE QUOTIDIEN et  puis vient le temps où on a tout essayé et où la vie est plus calme mais…lorsqu’on a mal au ventre après avoir mangé jambon pâtes et pomme ou steak grillé haricots verts bio avec ail et persil et abricot on est réellement déstabilisé !!!

C’est là que la magie intervient : mon gastro entérologue me parle de L’apssii et du régime sans FODMAPS … Je me renseigne …

Je lis sur internet les interviews de JULIE DELORME mais n’ai pas très confiance à ce que l’on raconte dans les magazines aussi je décide de prendre RDV .

Ce fut très rapide et un changement de vie radical !!! Par téléphone Julie fait preuve d’un grand professionnalisme et d’une grande gentillesse à mon écoute elle a réponse à toutes mes questions et confirme qu’il y a des erreurs dans le fameux magazine . Je bénéficie en plus d’une prescription personnalisée … Mon ventre semble soulagé …ENFIN !  Il y aurait donc un autre coupable ? Les FODMAPS 

Ce que JULIE m’a appris est particulièrement intéressant et étonnant .  C’est une grande découverte !

Il m’arrive de communiquer avec mon 2eme cerveau et de le prévenir d’un dérapage imprévu pour qu’il soit conciliant . Ce n’est plus mon pire ennemi. Nous nous respectons et nous tenons à nous associer pour remercier notre sauveur !

Le diagnostic et la prescription se font  sans appauvrir mon porte monnaie et sans piqûre .

Tout en douceur et très efficace !!!

Une vie de colopathe est bien plus douce sans ces  vilains fodmaps .

« Croyez- nous ! »

Manique et son ventre ! »

Témoignage de Anne-Isabelle, 38 ans

« Il y a quelques années on m’a dit que j’avais une colopathie fonctionnelle. Le gastro entérologue que j’avais alors consulté, m’avait prescrit un traitement pour la douleur et pour les spasmes, mais rien ni faisait, en fonction de ce que je mangeais je continuais à avoir de fortes crises.

J’ai alors consulté un autre gastro mais en vain. En cherchant des infos sur le net, j’ai vu un article qui parlait du régime FODMAPS. Du coup j’ai pris contact avec Mme Delorme en consultation á distance. J’ai essayé, je n’avais plus rien à perdre et peut être tout à y gagner.

Effectivement, sur moi ce régime semble convenir, mes symptômes ont énormément diminué, et je n’ai plus de crise de colopathie. Actuellement, je suis en phase de tests de réintroduction alimentaire afin de mieux déterminer les aliments qui ne me conviennent pas.

Grâce à Julie j’ai compris ce qu’était les fameux FODMAPS, et quand j’ai su dans quels aliments il y en avaient j’ai bien compris pourquoi j’avais des crises de colopathie.

Je dis donc un grand merci à Julie, sans qui je n’irai pas mieux aujourd’hui. »

Témoignage de Marie, 27 ans

Le régime pauvre en FODMAP n’aide pas toutes les personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable. En effet, étant efficace chez 75% des colopathes, il reste 25% chez qui il est nécessaire de chercher d’autres solutions : alimentaires ou autres.

Un diététicien-nutritionniste peut vous aider à trouver ce qui fonctionne sur vous et vous accompagner dans ce parcours long et sinueux.

Je vous invite à lire le témoignage de Marie que j’accompagne depuis plusieurs mois et que je remercie au passage d’avoir pris le temps d’écrire ces quelques lignes.

« Après une suite de clics au hasard sur internet, à la recherche d’une solution aléatoire me permettant d’avancer dans ma vie, auto dictée par ma santé depuis petite.

Enfin, j’aperçois de la lumière au travers d’une expérience qui me parle: des mots simples et clairs traduisent des maux subis, enfouis depuis tant d’années.

Aussitôt, j’adresse brièvement ma situation et mes attentes à Mme Delorme par mail, qui me répond activement dans les jours suivants.

Résidant loin, des entretiens téléphoniques ou skype s’organisent rapidement en fonction de nos disponibilités respectives, agrémentées et complétés, chaque fois, par un échange de mails sérieux.

Le sentiment d’être « écoutée » apparait: détail réellement indispensable et tellement inaccessible auparavant, de part mon expérience au monde médical.

Après plusieurs mois de travail ensemble, rythmés de diverses étapes constructives afin d’identifier le, les problèmes. Sur ses recommandations, dernièrement, je réalise un examen dans un CHU, dont les résultats me reviennent par courrier avec compte-rendu, négatif: chose surprenante puisque tout laissait penser qu’il allait déceler une anomalie, les différents symptômes ressentis étant bel et bien là. Frustrée par son contenu, je fais suivre les détails chiffrés à Mme Delorme, qui me répond rapidement, contestant l’analyse portée.

Grâce à sa réactivité et son professionnalisme, le mois suivant, rebondissement: mon médecin traitant reçoit un long courrier du docteur du CHU, faisant suite à celui de Mme Delorme. Résultat, il s’excuse, en effet, de s’être trompé et la rejoint sur son étude.

Le soulagement (!) grâce à elle, de l’écrit noir sur blanc vient poser l’origine de mes maux sur papier. 

Certes, reste encore à trouver le, les moyens, adapté(s) pour me soigner, plus concrètement.

Et heureusement, elle continue de m’accompagner, en m’orientant dans les bonnes directions. Chose très importante et rassurante pour moi, me permettant d’envisager réellement, l’avenir, plus sereinement -et sainement. »

Témoignage de Jean-Christophe, 40 ans

« Apres une maladie intestinale à l’étranger, j’ai commencé à ressentir des douleurs quotidiennes au niveau du ventre accompagnées de ballonnements, diarrhées.

Deux passages aux urgences avec tout ce qui va avec (Echographie, Radio, analyse du sang et des selles) cependant  pour les médecins : le stress voir un petit trouble passager mais rien de plus.

Je me posai de plus en plus de questions car ces douleurs et désagréments ne s’arrentaient jamais Visite sur les forums et je découvre le Syndrome du côlon irritable et surtout du régime FODMAP.

Je contacte Julie Delorme pour un rendez-vous et en parallèle je rencontre un Gastro-entérologue qui me confirme de procéder au régime FODMAP.

Apres le premier Rdv avec Julie, j’entame ce régime résultat les douleurs et désagréments commencent à disparaître assez rapidement.

Depuis que j’ai commencé environ deux mois et après un ciblage des aliments perturbateur, je revis, je peux enfin profiter de chaque moment et apprécier de manger sans me poser de questions.

En plus étant sportif, j’ai aussi eu des conseils sur l’alimentation FODMAP pendant avant, pendant et après le sport.

Je remercie beaucoup Julie pour ces conseils et son écoute. »

Témoignage de Marina

« A partir de l’adolescence, j’ai commencé à ressentir divers maux de ventre et troubles digestifs : constipation, impression de colon encombré, lourdeurs, ballonnements, gaz. Un syndrome de l’intestin irritable. De nombreuses consultations chez le médecin ne m’ont apporté que des réponses médicamenteuses : anti-spasmodiques, laxatifs, des conseils nutritionnels d’exercices physiques ainsi que des remarques telles que : « arrêtez de vous occuper de votre bidon, ça ira mieux »!

Mais ça n’a jamais été mieux, au contraire cela a empiré avec les années. Un personne m’a suggéré de consulter un naturopathe lequel m’a conseillé de stopper le gluten et les produits laitiers ce que j’ai fait. Un grand soulagement s’en est ressenti, mais il restait des troubles que je ne pouvais pas expliquer et qui variaient selon mon alimentation. Je me disais donc que d’autres aliments étaient en cause dans les troubles que je subissais. J’ai beaucoup cherché dans les solutions naturelles proposées par les médecines alternatives, et je me suis abonnée à certaines newsletter, dont l’une parlait du régime FODMAPs pour soulager les symptômes de l’intestin irritable. J’ai donc cherché sur Internet un nutritionniste formé à ce régime et j’ai trouvé Julie DELORME. Un simple message dans le formulaire sur son site, a abouti à une rapide réponse de sa part et un premier RDV téléphonique. Le régime entamé, le soulagement ne s’est pas fait attendre, quel confort, quel plaisir de retrouver un ventre plat et une sensation de légèreté : ENFIN, après toutes ses années! Je ne le croyais plus possible.

Un grand MERCI à Julie DELORME pour ses conseils et sa disponibilité! »

Marina

Témoignage de Gwendoline, 35 ans

Bonjour,

Voici le témoignage de Gwendoline que je remercie au passage d’avoir le pris le temps de l’écrire :

« Voilà 9 ans que je suis « diagnostiquée » intolérante au lactose et au gluten : en effet, le retrait de ces deux substances de mon alimentation a fait disparaître les crises d’aphtes, les douleurs articulaires et les poussées acnéiques mais les maux de ventre, moindres certes, eux, sont restés.

J’ai pensé au début que le temps ferait son effet mais bien au contraire les douleurs se sont intensifiées et les médecins n’avaient aucune réponse sauf de mettre tout ça sur le compte du stress…. J’ai alors cherché une autre solution et trouvé les coordonnées de Julie et là ça a été la révélation : mon alimentation était bien trop chargée en FODMAP, sans le savoir…

Après un mois d’alimentation régulée, les douleurs ont totalement disparu ainsi que son lot de désagréments! Aujourd’hui, je vais pouvoir réapprendre à consommer ces fameux FODMAP et vivre enfin une vie sociale normale! »

 

Témoignage de Frédéric, 42 ans.

« Bonjour,

Depuis plus de 10 ans j’avais des problèmes de digestion, lourdeurs, ballonnements et violentes crises de douleurs abdominales. Sans pouvoir trouver ce qui provoquait ces problèmes. Les nombreux examens médicaux et rdv gastroentérologues n’apportant pas de solution. Pour les médecins tout était normal. Je n’avais qu’à suivre les recommandations alimentaires classiques, éviter de grignoter entre les repas, éviter de manger trop sucré, trop gras….et gérer mon stress. Mais les symptômes étaient de plus en plus forts et fréquents. N’y pouvant plus j’ai décidé de m’adresser à un spécialiste de l’alimentation. Et c’est en cherchant un nutritionniste sur le net que j’ai découvert le site de Julie Delorme. J’habite Lyon et le fait que la consultation puisse se faire à distance par skype est très pratique. Julie m’a tout expliqué et j’ai commencé la phase d’élimination des FODMAP. Et j’ai rapidement senti le changement, c’était magique ! Fini cette vie à être toujours patraque, plus de douleur,brulure, de sensation d’être sur les nerfs, d’alternance de diarrhée et constipation…Que ça fait du bien de trouver quelqu’un qui comprend ce qu’on vie tous les jours et qui nous apporte des solutions. Merci Julie !! »