L’essentiel à savoir sur le syndrome de l’intestin irritable

Le diagnostic du syndrome de l’intestin irritable peut être « regrettablement encore » annoncé par certains médecins sans précisions supplémentaires ou être accompagné de la remarque désagréable « il faut vivre avec ».

Voici les réponses aux questions que vous vous posez peut-être – sur la base des recommandations de la fondation internationale des médecins experts en troubles fonctionnels intestinaux, ROME.

Est-ce une maladie fréquente?

Oui. Le SII est une des pathologies gastro-intestinales les plus fréquentes qui concerne 5 à 15% de la population.

Quels symptômes peut-on avoir?

Le SII se manifeste par des douleurs ou inconforts abdominales (dont des ballonnements, gonflements ou excès de flatulences) associés à une altération du transit (diarrhée, constipation ou les deux). La nature et l’intensité des symptômes sont propres à chacun et peuvent varier au cours du temps.

C’est une maladie chronique mais les symptômes peuvent aller et venir par périodes espacées de quelques jours à quelques années.

Y a-til un examen médical de dépistage de cette maladie ?

Non. Il n’y a pour l’instant pas d’examen pour diagnostiquer directement cette maladie.

Est-ce une vraie maladie?

Oui.  Ce n’est pas parce que les examens que vous avez pratiqué sont négatifs qu’il n’y a pas de vraie maladie. Ainsi, dans le SII, les intestins paraissent normaux dans les examens médicaux classiques mais leurs fonctions sont altérées et caractérisées par une augmentation de la sensibilité des intestins, une altération de la régulation nerveuse intestins-cerveau et un dérèglement de la motilité (capacité aux intestins de se contracter et de se relâcher). Cela a pour conséquences principales d’engendrer des réponses anormales des intestins notamment au stress et à la digestion des aliments.

Et pourtant on m’a dit que tout vient de ma tête…

Les scientifiques sont catégoriques à ce sujet : Le SII est une vraie pathologie qui ne vient pas de votre tête. Le stress peut aggraver les symptômes du SII mais n’est pas la cause de cette maladie.

Est-ce la cause d’un aliment en particulier?

Le SII n’est pas causé par un aliment mais la consommation de certains aliments peut déclencher ou aggraver vos symptômes.

Quelles sont les conséquences à craindre?

La bonne nouvelle est que le SII ne dégénère pas en cancer, ni en maladies inflammatoires des intestins. Il ne réduit pas non plus l’espérance de vie et, même si certains aliments sont difficiles à digérer, il n’est pas responsable de mauvaises absorptions des nutriments.

En revanche, le SII peut affecter votre qualité de vie.

Peut-on en guérir?

Il n’existe pas de pilule miracle pour en guérir pour l’instant mais la recherche avance et des moyens existent pour réduire efficacement les symptômes. Il faut tout de même prendre conscience que dans la plupart des cas, les symptômes ne seront pas supprimés totalement et que cela peut prendre du temps pour que le niveau de vos symptômes soit suffisamment bas et que vous puissiez avoir une vie la plus « normale » possible.

…mais alors, comment faire pour aller mieux? 

Pour trouver les solutions qui vous conviennent l’idéal est de travailler main dans la main avec votre médecin, votre diététicien-nutritionniste et/ou d’autres professionnels spécialisés en digestif.

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.