Pour ceux qui ont pour résolution de prendre soin de leur ventre en 2017

Voici quelques conseils pour vous aider à y parvenir.

bonne-annee

Conseil N°1 : Privilégiez une alimentation de qualité, en utilisant des aliments frais et de saison, en cuisinant au maximum maison, et, en lisant les étiquettes. En effet, parmi les additifs utilisés par l’industrie agroalimentaire, il y a ceux qui peuvent directement provoquer des symptômes, comme l’inuline ou le sorbitol qui sont riches en FODMAP, ou, les sulfites et le glutamate qui sont riches en composés chimiques. D’autres composés, comme le Polysorbate 80 et le Carboxymethylcellulose sont quant à eux prouvés pour augmenter les risques de développer des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin.

Conseil N°2 : ayez une alimentation la plus équilibrée et variée possible. En tant que colopathe, vous avez certainement des intolérances alimentaires. Cependant, les études et mon expérience professionnelle montrent que les colopathes éliminent souvent trop d’aliments au risque de perdre du plaisir à manger et d’engendrer des carences alimentaires, voir une dénutrition. Un diététicien-nutritionniste peut vous aider à minimiser vos restrictions alimentaires au strict nécessaire en déterminant avec précision vos intolérances.

Conseil N°3 : Buvez de l’eau. L’eau est le composé principal de votre organisme et le meilleur détoxifiant que vous puissiez trouver. Inutile donc de perdre votre argent dans des compléments alimentaires « DETOX » !

Conseil N°4 : Respecter VOTRE faim et VOTRE satiété vous permettra de répondre aux besoins de votre corps. A l’inverse manger sans faim ou au-delà de votre satiété met en surchauffe votre appareil digestif, ce qui peut logiquement se manifester par une recrudescence de symptômes…et une prise de poids !

Conseil N°5 : faites le tri dans les médicamentsavec l’accord de votre médecin – et dans les compléments alimentaires. En effet, certains sont utiles, d’autres non. En tout cas, tous ont la possibilité d’avoir des effets secondaires –  y compris sur votre système digestif !

Conseils N°6 : Bougez. Peu importe ce que vous faites, l’essentiel est de bouger plus. Votre corps en a besoin et votre ventre aimera ça. Pour garantir que cette résolution soit durable, prenez-y du plaisir : faire de la marche, de la natation, des claquettes, du flamenco, du foot, du roller…. ou trouvez n’importe quel argument dans la journée pour bouger plus : prendre l’escalier au lieu de l’ascenseur, descendre un arrêt de bus ou métro plus tôt, aller au travail à vélo ou en trottinette, se garer un peu plus loin…

Conseil N°7 : Le stress est, pour beaucoup de colopathes, un facteur aggravant de symptômes. Il est d’ailleurs normal que notre ventre réagisse au stress. En effet, sous stress, notre corps a besoin de mobiliser toutes ses forces dans les muscles des jambes/bras et le cerveau pour combattre ou fuir (« fight or flight » en anglais) en vidant le ventre (=diarrhée/vomissement) ou en stoppant le transit et la digestion (= constipation). Trouvez des moyens pour réduire votre stress vous aidera donc à soulager votre ventre : sport, yoga, sophrologie, méditation…

Conseil N°8 : Faites preuve de compassion et d’amour envers vous-même. Un ventre inconfortable, indomptable, gonflé ou malade peut être détesté. Cependant, il fait partie de vous, alors acceptez le et parlez-lui avec amour. On dit toujours qu’une plante à qui on parle avec amour se porte mieux qu’une plante ignorée ou insultée. Je suis persuadée que c’est la même chose pour notre ventre comme pour toutes les cellules de notre corps.

BONNE ANNEE à vous toutes et à vous tous et merci de votre fidélité sur mon blog et sur ma page facebook !

Savoureusement digeste,

Julie DELORME

Un commentaire

  1. Merci Julie pour vos précieux conseils, pour ma part les compléments me sont nécessaires, de préférences naturels, sans quoi je ne tiendrai pas debout.
    Je passe de nouveaux examens prochainement et je revois le Pr Sabaté fin de mois. L’élimination du gluten et de certains aliments que nous avions vus ensemble, la modération dans les prises de fruits me font du bien. Seuls les légumes continuent à ne pas passer, même ceux qui m’étaient autorisés.
    Je vous souhaite également une excellente année 2017
    Bien Sincèrement
    Danielle TOUPEY

    Reply
  2. Bonjour , j’ai une maladie auto -immune ( Pseudopolyarthrite rhizomélique )et je prends du prednisone tous les jours depuis un an .
    Je suis colopathe et cette année je n’ai eu aucun symptôme , ce qui semblerait confirmer que le colon irritable soit une maladie anti-inflammatoire
    Merci de vos voeux et bonne Santé 2017
    Maripol

    Reply
  3. Personnellement la prise de glutaform (laboratoire synegia) a changé ma vie. fini les ballonnements , je peux enfin tout remanger (gluten, fruits legumes , pain blanc, viennoirerie…)
    cure de 3 mois 1 sachet par jour et ensuite il est conseillé de prendre 2 sachets par semaine mais moi comme j’étais malade depuis longtemps (10 ans de colon irritable) je prend 1 sachet tout les 2 jours : le bonheur enfin …………..

    Reply
  4. Merci Julie,
    Vos conseils sont toujours de bon sens, simples à mettre en pratique et me re dynamisent à chaque lecture
    Mieux dans la tête, mieux dans le ventre …
    Mais il faut sans cesse recharger les batteries !
    Ce que vous faîtes
    Merci et très bonne année
    Chantal

    Reply

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.