Nouveau livre : Mon alimentation facile pauvre en FODMAPs & 53 recettes

Le régime FODMAPs a prouvé son efficacité pour soulager les ballonnements, les douleurs abdominales, la diarrhée, la constipation et la fatigue liés au syndrome de l’intestin irritable, seul ou associé à la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, l’endométriose et les coliques du nourrisson des bébés allaités. J’ai également constaté les bienfaits de ce régime sur mes patients et sur moi.

Les FODMAPs sont présents dans les aliments de consommation courante (certains fruits, légumes, féculents, produits laitiers …). De ce fait, beaucoup de personnes qui suivent ou veulent suivre ce régime, pensent qu’il est complexe et très monotone.

En connaissant les bonnes astuces, il est facile à appliquer et on peut se régaler tout en mangeant pauvre en FODMAPs.

Pour vous aider dans votre quotidien, je suis heureuse de vous annoncer la sortie de mon dernier livre, Mon alimentation SANTE facile pauvre en FODMAPs & recettes – éditions Jouvence.

Mon alimentation facile pauvre en FODMAPs par Julie Delorme

Vous y trouverez :

  • des conseils santé fondés sur les études scientifiques
  • des astuces pour adopter le régime FODMAPs au quotidien
  • 53 recettes sucrées et salées adaptées à ce régime pour le bonheur de vos papilles

Exemples de recettes sucrées : Tarte aux fraises à la rhubarbe, île flottante aux amandes effilées, crème brûlée aux 2 citrons, fondant au chocolat, madeleines, granola…

Exemples de recette salés : Paella, rösti burger, hachis parmentier gourmand, pot au feu de la mer, lasagnes aux légumes d’été, galettes de sarrasin à la ratatouille, couscous de légumes, magret de canard laqué…

Plus d’informations sur www.fodmap.fr 

Maman, j’ai mal au ventre

C’est la semaine de la rentrée pour votre enfant et il se plaint de maux de ventre.

Quelles sont les causes des maux de ventre des enfants ?

Dans la très grande majorité des cas, ces maux sont dus au stress, le fait de se retenir d’aller à la selle dans l’établissement, une mauvaise hygiène de vie ou au syndrome de l’intestin irritable.

Le Syndrome de l’Intestin Irritable se manifeste avec les mêmes symptômes pour les enfants que pour les adultes avec :

  • des douleurs abdominales et/ou
  • des ballonnements et/ou
  • des excès de flatulences et/ou
  • des dérèglements du transit diarrhée et/ou constipation.

D’autres maladies gastro-intestinales plus graves – mais très minoritaires heureusement – peuvent être responsables de symptômes digestifs similaires. C’est pourquoi, il est important de consulter un médecin afin qu’il pose un diagnostic.

Ainsi, on estime que 20% des enfants scolarisés aux USA ont le syndrome de l’intestin irritable (aucune estimation a été faite en France mais les chiffres s’en rapprocheraient). Or ce pourcentage augmente avec l’âge tel que : 9,5% des enfants concernés sont en primaire, 15,4% sont au collège et 26% au lycée. En tout cas, nous savons qu’en France, les maux de ventre sont une des principales causes d’absentéisme à l’école.

Que faire si mon enfant souffre de maux de ventre fonctionnels ?

Stress, alimentation, sédentarité et se retenir d’aller à la selle sont les 4 principaux facteurs aggravants sur lesquels vous pouvez jouer.

Mieux gérer le stress

Si votre enfant est sujet au stress, et que cela a des répercussions sur ses symptômes. Essayez de déterminer la ou les causes de son stress et aidez-le à mieux le gérer (seul ou accompagné par un professionnel).

Lutter contre la sédentarité

La sédentarité contribue notamment à la constipation. Donc pour leur bien-être digestif (mais pas que!), limitez les écrans et encouragez votre enfant à bouger.

Facilité l’accès aux toilettes à l’école

Comme on peut le comprendre, il est plus facile et confortable d’aller à la selle à la maison qu’à l’école.

Si on se retient, le rectum se remplit de selles avec un potentiel risque de débordement – dans ce cas, l’enfant va souiller ses sous-vêtements – ou de former un bouchon de selles solides appelé fécalome qui sera difficile et douloureux d’évacuer.

Si vous sentez que votre enfant évite d’aller aux toilettes à l’école, il peut être utile d’en parler avec les enseignants. Cela rendra d’ailleurs certainement service aux autres enfants. Des moyens simples peuvent faciliter la possibilité d’aller à la selle à l’école : expliquer aux enseignants et aux enfants la physiologie du transit et la nécessité de répondre à ses besoins, mettre en place des astuces pour signaler sans honte le besoin d’aller aux toilettes (ex: en croisant les bras devant soi au lieu de devoir le demander à haute voix), apprendre le respect de l’intimité des lieux et des personnes qui s’y trouvent, veillez à la propreté des wc et à ce qu’il y ait toujours du papier toilette…

Modifier l’alimentation

Parfois un simple rééquilibrage de l’alimentation peut suffire.

Veuillez donc à ce que votre enfant, mange varié avec :

  • des féculents à chaque repas en privilégiant des céréales ou dérivés complets ou semi-complets
  • une portion de légumes et/ou de fruits à chaque repas crus ou cuits
  • de la viande, du poisson ou des œufs sur un repas
  • 2 à 3 produits laitiers (un verre de lait, un yaourt ou une portion de fromage)/jour

Limitez les boissons gazeuses et les boissons sucrées (y compris les jus de fruits).

Pour les produits plaisirs sucrés, privilégiez les aliments bruts (ex: tartines pain et confiture ou chocolat) aux biscuits et autres produits industriels qui sont souvent gras. Or des des excès de gras sont connus pour retenir les gaz et augmenter la sensibilité rectale.

Parfois il est nécessaire d’aller plus loin

Les enfants sont par exemple très friands de pommes crues ou en compotes, de produits riches en blé (pâtes, biscuits, pain) et de lait et yaourt. Or ces aliments sont riches en sucres fermentescibles, appelés FODMAPs. Difficiles à digérer, leur fermentation peut engendrer des douleurs, des ballonnements et des troubles du transit.

Ainsi, une étude clinique portant sur des enfants ayant le syndrome de l’intestin irritable âgés de 7 à 17 ans a démontré que le régime FODMAPs a réduit l’intensité et la fréquence des douleurs abdominales et une amélioration globale du bien-être digestif après seulement 2 jours de mise en place de ce régime.

Le régime pauvre en FODMAPs, comme tout régime restrictif, peut, s’il est mal appliqué, engendrer des déséquilibres nutritionnels mais aussi développer des peurs alimentaires voire des troubles du comportement alimentaire. Pour préserver au maximum les enfants de ces risques, ce régime doit être prescrit par un médecin et/ou suivi par un diététicien-nutritionniste.

Pour les enfants qui mangent à la cantine, et parce qu’il est moins évident de gérer des intolérances alimentaires en collectivité, votre diététicien-nutritionniste peut également vous aider à mettre en place un PAI (Protocole d’Accueil Individualisé).

Bonne rentrée à toutes et à tous 😉

Témoignage de Anne-Isabelle, 38 ans

« Il y a quelques années on m’a dit que j’avais une colopathie fonctionnelle. Le gastro entérologue que j’avais alors consulté, m’avait prescrit un traitement pour la douleur et pour les spasmes, mais rien ni faisait, en fonction de ce que je mangeais je continuais à avoir de fortes crises.

J’ai alors consulté un autre gastro mais en vain. En cherchant des infos sur le net, j’ai vu un article qui parlait du régime FODMAPS. Du coup j’ai pris contact avec Mme Delorme en consultation á distance. J’ai essayé, je n’avais plus rien à perdre et peut être tout à y gagner.

Effectivement, sur moi ce régime semble convenir, mes symptômes ont énormément diminué, et je n’ai plus de crise de colopathie. Actuellement, je suis en phase de tests de réintroduction alimentaire afin de mieux déterminer les aliments qui ne me conviennent pas.

Grâce à Julie j’ai compris ce qu’était les fameux FODMAPS, et quand j’ai su dans quels aliments il y en avaient j’ai bien compris pourquoi j’avais des crises de colopathie.

Je dis donc un grand merci à Julie, sans qui je n’irai pas mieux aujourd’hui. »

Témoignage de Gwendoline, 35 ans

Bonjour,

Voici le témoignage de Gwendoline que je remercie au passage d’avoir le pris le temps de l’écrire :

« Voilà 9 ans que je suis « diagnostiquée » intolérante au lactose et au gluten : en effet, le retrait de ces deux substances de mon alimentation a fait disparaître les crises d’aphtes, les douleurs articulaires et les poussées acnéiques mais les maux de ventre, moindres certes, eux, sont restés.

J’ai pensé au début que le temps ferait son effet mais bien au contraire les douleurs se sont intensifiées et les médecins n’avaient aucune réponse sauf de mettre tout ça sur le compte du stress…. J’ai alors cherché une autre solution et trouvé les coordonnées de Julie et là ça a été la révélation : mon alimentation était bien trop chargée en FODMAP, sans le savoir…

Après un mois d’alimentation régulée, les douleurs ont totalement disparu ainsi que son lot de désagréments! Aujourd’hui, je vais pouvoir réapprendre à consommer ces fameux FODMAP et vivre enfin une vie sociale normale! »

 

Témoignage de Frédéric, 42 ans.

« Bonjour,

Depuis plus de 10 ans j’avais des problèmes de digestion, lourdeurs, ballonnements et violentes crises de douleurs abdominales. Sans pouvoir trouver ce qui provoquait ces problèmes. Les nombreux examens médicaux et rdv gastroentérologues n’apportant pas de solution. Pour les médecins tout était normal. Je n’avais qu’à suivre les recommandations alimentaires classiques, éviter de grignoter entre les repas, éviter de manger trop sucré, trop gras….et gérer mon stress. Mais les symptômes étaient de plus en plus forts et fréquents. N’y pouvant plus j’ai décidé de m’adresser à un spécialiste de l’alimentation. Et c’est en cherchant un nutritionniste sur le net que j’ai découvert le site de Julie Delorme. J’habite Lyon et le fait que la consultation puisse se faire à distance par skype est très pratique. Julie m’a tout expliqué et j’ai commencé la phase d’élimination des FODMAP. Et j’ai rapidement senti le changement, c’était magique ! Fini cette vie à être toujours patraque, plus de douleur,brulure, de sensation d’être sur les nerfs, d’alternance de diarrhée et constipation…Que ça fait du bien de trouver quelqu’un qui comprend ce qu’on vie tous les jours et qui nous apporte des solutions. Merci Julie !! »

Un traitement contre la constipation chronique bientôt en vente

Après l’approbation de la FDA (agence américaine du médicament), l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a approuvé fin 2012 le linaclotide. Ce nouveau composé permettrait de traiter la constipation chronique des personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable.

Almirall détient les droits de commercialisation exclusifs du linaclotide (Constella®, Ironwood Pharmaceuticals) en Europe. Son utilisation en Europe est maintenant en attente d’approbation de commercialisation par la Commission européenne.

Son mécanisme d’action:

Le linaclotide stimule la sécrétion de fluide intestinal et accélère le transit gastro-intestinal en entraînant une fréquence accrue des selles. Il aurait également un effet pour soulager la douleur intestinale.

Son efficacité:

2 études cliniques en double aveugle et versus placebo montrent que le linaclotide améliore efficacement les symptômes après 12 mois de traitement chez 1 personne sur 2 environ.

Les effets secondaires:

L’effet secondaire le plus fréquent est l’apparition de diarrhée chez environ 1 patient sur 5.

Les points encore à éclaircir:

Le prix de ce médicament et la prise en charge éventuelle par la sécurité sociale ne sont pas encore connus.

 

Attention : Demandez conseils à votre médecin avant d’entreprendre n’importe quel traitement médicamenteux car aucune prise de médicament (même en vente libre) n’est anodine.

 

Une vidéo sur les FODMAP

Bonjour,

Si vous souffrez de troubles digestifs typiques du syndrome du colon irritable – ou colopathie fonctionnelle – et que vous souhaitez en savoir plus sur les FODMAP, je vous invite à visionner la vidéo que j’ai réalisée.

Cette vidéo explique ce que sont les FODMAPs et comment l’alimentation pauvre en FODMAP peut aider à améliorer naturellement et efficacement les troubles digestifs fonctionnels (douleurs abdominales, ballonnements, flatulences, diarrhée, constipation).

Pour cela  :

Cliquez sur le lien suivant : en savoir plus sur les FODMAP ou allez sur la page consacrée à l’alimentation pauvre en FODMAP dans la partie expertise du site www.delormenutrition.com.