Les édulcorants : faux-sucres ou faux-amis de nos intestins?

Combien d’entre vous ont déjà consommé ou consomment régulièrement des produits light ou sans sucres ?

faux sucres_ edulcorants

Tous ces produits contiennent des édulcorants or il faut savoir que ce ne sont pas les meilleurs amis de nos intestins…et pour preuve.

Un édulcorant est un produit ou substance ayant un goût sucré tout en étant peu ou pas calorique.

Parmi les édulcorants, on distingue :

  • Les édulcorants de charge. Ce sont des polyols ou sucres d’alcool (ex: sorbitol, mannitol, xylitol, maltitol…). On les trouve essentiellement dans les produits SANS SUCRES. Ils confèrent un goût sucré mais sont peu caloriques et surtout sont peu cariogènes. C’est pour cela qu’on les retrouve dans beaucoup de bonbons et chewing-gum sans sucres. L’inconvénient est que ces polyols ne sont que partiellement digérés et ils sont prouver pour provoquer des symptômes digestifs.
  • Les édulcorants intenses. Les plus connus sont l’aspartame (qui contient tout de même 4 calories/gramme!) et le sucralose. Ils ont un très fort pouvoir sucrant. Ils permettent donc d’alléger en calories de nombreux desserts et boissons sucrés. On savait déjà depuis quelques années que ces ingrédients soi-disant « miracles » pour les diabétiques et ceux qui veulent perdre du poids entretiennent le goût du sucré. De plus, depuis peu, les scientifiques pensent même qu’ils provoqueraient sur le long terme une modification de la flore intestinale qui entraînerait – entre autre – une intolérance au glucose. Pour faire simple, on pourrait donc en conclure que mettre quotidiennement une sucrette dans son café ou boire du sodas light contribuent à augmenter l’épidémie d’obésité et de diabète. On peut aussi se poser la question de leur influence chez ceux qui souffrent de maladies digestives (syndrome de l’intestin irritable, maladie de Crohn, rectocolite hémorragique et autres colites). En effet, ces maladies ont toutes en commun un déséquilibre de la flore intestinal. Je me pose donc la question suivante : la consommation d’édulcorants peut elle participer au dérèglement du microbiote observé dans toutes ces maladies digestives ?

Qu’en pensez-vous?

Les FODMAPs, Késako?

FODMAP est un acronyme anglais signifiant Fermentescibles Oligosaccharides, Disaccharide, Monosaccharide et (And) Polyols. Ces noms barbares sont en fait des molécules complexes présentes dans certains aliments.

Non digérées par certaines personnes, les FODMAPs sont fermentées par les bactéries naturellement présentes dans le colon. Leur consommation engendre des dérèglements du transit (diarrhée, constipation ou alternance des deux), des ballonnements, des douleurs abdominales, des flatulences et/ou des nausées.

Résultats : Limiter la consommation de ces FODMAPs aide à diminuer l’intensité et la fréquence des maux de ventre et troubles du transit fonctionnels.

On trouve ces molécules dans :

  • certains produits sucrés. Exemple : glaces
  • certains fruits. Exemple : pommes
  • certains légumes. Exemple : oignons
  • certains féculents. Exemple : haricots secs
  • certains produits laitiers. Exemple : lait
Heureusement, il existe une multitude d’aliments contenant peu ou pas de FODMAPs  :fruits et légumes crus ou cuits, produits laitiers, viandes, poissons, oeufs, féculents, céréales, produits sucrés, boissons, matières grasses… Vous pouvez donc manger équilibré et vous faire plaisir en toute sérénité.