SCOOP sur la constipation : le coupable est démasqué!

J’ai assisté en novembre dernier à une formation américaine ultra-intéressante sur le Syndrome de l’Intestin Irritable et le SIBO. Je souhaite vous faire part ici d’un scoop que j’ai appris sur la constipationce qui confirme d’ailleurs ce que je pressentais depuis longtemps!

Avant de vous parler de constipation, permettez-moi de faire une parenthèse sur les ulcères à l’estomac. Il y a quelques années, on pensait que tous les ulcères étaient dus au stress (le pauvre, on lui met tout sur le dos à celui là!). Puis, on s’est aperçu qu’en fait, 80% d’entre eux sont causés par une bactérie : Hélicobacter Pylori. Figurez-vous que certains chercheurs américains disent que pour la constipation c’est pareil !

Tout d’abord, il faut savoir que les bactéries du microbiote fermentent les résidus alimentaires. Cela produit différents gaz dont l’hydrogène et le méthane. La majeure partie de ces gaz est évacuée avec les flatulences et la respiration. C’est un phénomène normal tant que cette production a lieu dans le colon. Si la fermentation et donc cette production de gaz débutent dans l’intestin grêle c’est, en revanche, le signe de pullulation bactérienne (appelée aussi SIBO).

Des experts comme le Dr Pimentel ont montré que 80% des personnes constipées produisent du méthane dans l’intestin grêle. Cela peut être vérifié lors de tests respiratoires au glucose ou au lactulose.

Or, cette production de méthane ralentit le transit. Ainsi, des études ont prouvé que d’injecter du méthane ralentit le transit intestinal chez 69% des personnes. De plus, on sait aussi que pour la majorité d’entre nous, plus on vieillit, plus le transit ralentit, ce qui est aussi proportionnel à notre production de méthane. Les scientifiques essayent de comprendre pourquoi le méthane ralentit du transit. Cependant, ils ont découvert récemment que le méthane est  produit par une bactérie appelée m.smithii. Donc, en extrapolant, on peut dire que la constipation – et les ballonnements associés – sont due à un excès de m.smithii dans 80% des cas.

m-smithii

Sachant ça, comment faire pour résoudre un problème de constipation due à la production anormale de méthane ? On préconise actuellement une double antibiothérapie dont le Rifaximine, qui n’est malheureusement pas commercialisé en France, associée à des prokinétiques et des conseils alimentaires. D’autres médicaments sont en cours de recherche comme par exemple le lovastatin.

Affaire à suivre de très près donc…