Témoignage de Marie, 27 ans

Le régime pauvre en FODMAP n’aide pas toutes les personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable. En effet, étant efficace chez 75% des colopathes, il reste 25% chez qui il est nécessaire de chercher d’autres solutions : alimentaires ou autres.

Un diététicien-nutritionniste peut vous aider à trouver ce qui fonctionne sur vous et vous accompagner dans ce parcours long et sinueux.

Je vous invite à lire le témoignage de Marie que j’accompagne depuis plusieurs mois et que je remercie au passage d’avoir pris le temps d’écrire ces quelques lignes.

« Après une suite de clics au hasard sur internet, à la recherche d’une solution aléatoire me permettant d’avancer dans ma vie, auto dictée par ma santé depuis petite.

Enfin, j’aperçois de la lumière au travers d’une expérience qui me parle: des mots simples et clairs traduisent des maux subis, enfouis depuis tant d’années.

Aussitôt, j’adresse brièvement ma situation et mes attentes à Mme Delorme par mail, qui me répond activement dans les jours suivants.

Résidant loin, des entretiens téléphoniques ou skype s’organisent rapidement en fonction de nos disponibilités respectives, agrémentées et complétés, chaque fois, par un échange de mails sérieux.

Le sentiment d’être « écoutée » apparait: détail réellement indispensable et tellement inaccessible auparavant, de part mon expérience au monde médical.

Après plusieurs mois de travail ensemble, rythmés de diverses étapes constructives afin d’identifier le, les problèmes. Sur ses recommandations, dernièrement, je réalise un examen dans un CHU, dont les résultats me reviennent par courrier avec compte-rendu, négatif: chose surprenante puisque tout laissait penser qu’il allait déceler une anomalie, les différents symptômes ressentis étant bel et bien là. Frustrée par son contenu, je fais suivre les détails chiffrés à Mme Delorme, qui me répond rapidement, contestant l’analyse portée.

Grâce à sa réactivité et son professionnalisme, le mois suivant, rebondissement: mon médecin traitant reçoit un long courrier du docteur du CHU, faisant suite à celui de Mme Delorme. Résultat, il s’excuse, en effet, de s’être trompé et la rejoint sur son étude.

Le soulagement (!) grâce à elle, de l’écrit noir sur blanc vient poser l’origine de mes maux sur papier. 

Certes, reste encore à trouver le, les moyens, adapté(s) pour me soigner, plus concrètement.

Et heureusement, elle continue de m’accompagner, en m’orientant dans les bonnes directions. Chose très importante et rassurante pour moi, me permettant d’envisager réellement, l’avenir, plus sereinement -et sainement. »

Un commentaire

  1. bonjour, merci pour le témoignage mais malheureusement c’est assez flou car on ne comprend pas bien à côté de quoi le médecin du CHU est passé (résultat d’une prise de sang, d’un examen genre coloscopie, endoscopie, fibroscopie, échographie), ou mauvaise interprétation suite à un simple entretien médical avec un gastro entérologue.
    Merci
    Cordialement

    Reply
    • Bonjour,

      Vous avez raison, cela mérite une précision. Il s’agissait d’une erreur d’interprétation d’un examen qui permet de détecter une pullulation bactérienne (test respiratoire à l’hydrogène). Le médecin l’avait interprété négativement alors qu’il était en fait positif.

      Savoureusement digeste,

      Julie Delorme

      Reply

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.